Language
Language
+33 (0)5 53 22 73 52 +33 (0)7 84 18 67 59
Construire une cabane - Le Blog

Quel arbre pour votre cabane?

2017-10-09 11:42

Beaucoup d’entre vous se posent la question de l'essence d’arbre idéal à avoir pour installer sa cabane perchée

Alors voici quelques informations à connaître à ce sujet !

Tout d’abord, il faut savoir qu’il faut privilégier les feuillus des conifères. Je vous explique, contrairement aux conifères, les feuillus offriront la fraîcheur de leur frondaison en été et une vue dégagée tout le reste de l’année. Même si une épaisse forêt de sapins peut être tentante, c’est donc un emplacement à éviter. La cabane risquerait de manquer d’air frais et de luminosité. Elle deviendrait ainsi humide et une proie pour les champignons, voire aux termites.

Aussi, si la cabane  porte sur un seul et même arbre, celui-ci doit être d’un diamètre suffisant (en moyenne 80centimètres de diamètre). Il faut aussi bien entendu que votre arbre soit en bonne santé et ne présente aucun signe de maladie ou de pourriture.

Je vais maintenant vous indiquer les essences de bois les plus recommandées pour votre cabane :

 

Le chêne : cet arbre puissant et ses racines profondes se prêteront idéalement pour accueillir votre cabane. Un seul chêne suffit pour supporter une cabane et assurer sa sécurité sur le long terme.

Voici un exemple d'une de nos réalisations : la cabane aux branches

 

 

arbre, cabane, construction, chataigner, marronnier, platane, cabane perchée

 

Le châtaigner, marronnier et platane : avec leur tronc droit et leur port étalé, ces arbres présentent un bois dur et une grande longévité. Ils peuvent ainsi accueillir sans problèmes une cabane perchée.

Voici un exemple d'une de nos réalisations : la cabane châtaigner

 

 

arbre, cabane, construction, mélèze, cabane perchée

L’hêtre (pourpre ou fayard) : il a la particularité d’avoir une croissance très lente et une écorce tendre. Cet arbre est résistant mais peu élastique, ce qui permet une bonne stabilité de la cabane. Ses branches se déploient à la perpendiculaire du tronc. Gourmands de ces arbres, vous aurez surement la visite d’écureuils sur la terrasse de votre cabane. 

 

arbre, cabane, construction, frêne, cabane perchée

 


Le frêne : bien que son fût soit rectiligne, il ne rompt pas sous le vent. Sa ramure régulière et symétrique peut accueillir une belle cabane.

 

 

 

Certains conifères peuvent, par manque d'arbres feuillus, convenir pour accueillir une cabane :

 

arbre, cabane, construction, cèdre, nidperché, cabane perchée

Le cèdre :  ce grand arbre ébouriffé est imputrescible et dégage une odeur très agréable. Il a comme particularité ses branches étagées et une épaisse écorce qui lui permet de se protéger contre les incendies. La cabane peut ainsi être arrimer au fut ou sur les branches.

Voici une de nos réalisations : la cabane du cèdre

 

arbre, cabane, construction, mélèze, cabane perchée

 


Le mélèze : Si vous avez des mélèzes, selon le diamètre du tronc cet arbre peut accueillir une cabane. Si le tronc est trop fin, l'idéal est que votre cabane soit soutenue par trois ou quatre troncs de ces arbres. En hiver, le mélèze perd ses aiguilles et votre cabane sera à portée de vue !

 

arbre, cabane, construction, sapin, cabane perchée

 



Le sapin : Solides et droits, ces arbres atteignent très vite une grande hauteur. Il est donc aussi conseillé, dans certains cas, d'avoir plusieurs de ces arbres pour soutenir votre cabane.

 

 

 

 

 

Bien entendu, d'autres arbres non cités sur cet article peuvent aussi convenir, dans certains cas, pour accueillir une construction. Notre commercial et un expert forestier vous rencontrerons pour vous le confirmer.

 

!! À proscrire !!

 

L'aulne rouge :  Même si le tronc de cet arbre est résistant, ses branches sont trop cassantes pour pouvoir accueillir une construction. Sa longévité est aussi assez limitée.

Le Cyprès : Trop droit et fragile, le port en fuseau de cet arbre ne se prête pas à une cabane.

L'If : Son feuillage est toxique. Il est donc impossible d'y réaliser quelconque réalisation.

Le Noyer : Malgré son apparente robustesse, les branches du noyer sont en réalité fragiles. Elles risquent de céder sous de trop lourdes charges ou d'importants coups de vent.

L'Orme : Cette espèce d'arbre est décimée par la maladie de la graphiose. Elle est depuis en voie de disparition. Il est donc préférable de laisser les derniers ormes vivre en paix...

Le Peuplier et le Tremble : Leur bois est tendre et spongieux, ce qui les rend peu résistants et vulnérables aux parasites et maladies.

 

 

* Feuillu : arbre produisant des feuilles bien développées, par opposition aux conifères ou résineux dont la forme des feuilles est réduite à des aiguilles.

* Connifère : arbre produisant des fruits en forme de cône et dont le feuillage est très persistant, comme le pin et le sapin.

Retour

© Tous droits reservé | Création de site - Atelier CARDE www.carde.fr

Add your Content here

Donec quam felis, ultricies nec, pellentesque eu, pretium quis, sem. Nulla consequat massa quis enim. Donec pede justo, fringilla vel, aliquet nec, vulputate eget, arcu.